BP 2022 : Séance publique d’ouverture

Chers collègues,

J’ouvre ce matin notre dernière session plénière de l’année

  • Une séance particulièrement importante consacrée au Budget Primitif 2022
  • Une journée qui promet d’être dense avec la tenue des différentes commissions

Hommage à Mathias AGGOUN

  • Je voudrais que l’on observe une minute de silence pour honorer la mémoire de Mathias AGGOUN, notre collègue, décédé le 29 novembre dernier des suites d’un cancer contre lequel il se battait depuis 4 ans
  • Ancien journaliste, directeur de cabinet puis attaché parlementaire d’Alain Claeys / Chef de file du parti socialiste à Poitiers et élu en juin dernier conseiller départemental
  • Nous pensons à sa famille et à ses proches
  • C’est Francis GOMEZ, son suppléant, qui prendra sa place parmi nous dans cette assemblée. Bienvenue à lui !

Situation sanitaire

  • Depuis la mise en place du « pass sanitaire » l’été dernier, nous avions bon espoir que l’épidémie de Covid-19 reculerait pour de bon
  • Confrontés depuis quelques semaines à une reprise de l’épidémie alors que nous espérions tous un peu de répit à l’occasion des fêtes de fin d’année / il va falloir apprendre à vivre avec
  • Copil COVID la semaine dernière : des indicateurs toujours en hausse dans la Vienne / la situation des hôpitaux est encore sous contrôle, mais la tension est de plus en plus forte
  • Triste nouvelle : décès du Covid-19 d’un personnel du collège de Saint-Jean-de-Sauves
  • Ce virus n’épargne personne. Voilà pourquoi j’appelle les habitants de la Vienne à redoubler de vigilance à l’approche de Noël, à maintenir les gestes de prévention qui nous protègent collectivement, et surtout à se faire vacciner
  • Un nouveau centre de vaccination éphémère sera ouvert tout le week-end prochain à Jaunay-Marigny
  • A nous, élus, de montrer l’exemple / annulation des vœux

 

Retour sur le 90e congrès de l’ADF 

  • 2 journées particulièrement riches à Bourg-en-Bresse / je me suis entretenu avec beaucoup de nos collègues des autres départements
  • Une voix forte et unanime pour faire entendre et partager nos attentes, nos besoins et les mesures de bon sens que j’exprime ici régulièrement :
  • Redonner de la souplesse et du pouvoir aux collectivités, libérer les initiatives locales et les énergies territoriales
  • Donner aux départements les ressources pour faire face aux dépenses nouvelles décidées par l’Etat qui n’ont jamais été compensées = 695 millions d’euros depuis 2002 !
  • Dénoncer la perte de l’autonomie fiscale / l’amputation de notre capacité à agir avec la loi NOTRe
  • Dénoncer l’absence de concertation de la part de l’Etat sur plusieurs sujets majeurs : l’avenant 43 et le financement des revalorisations salariales des aides à domicile, la question du RSA, etc.
  • Alerter sur la situation explosive à moyen terme avec la baisse prévisible des DMTO alors que les charges de solidarité augmentent mécaniquement
  • Etre des décideurs, pas des suiveurs
  • Enquête IFOP auprès des Français sur l’image des départements / document remis à tous les élus
  • 80% des Français sont profondément attachés à leur département
  • Taux de satisfaction élevé sur l’impact des actions départementales : 70% des Français les jugent utiles
  • Un sondage qui vient confirmer ce que je dis en permanence, ce que nous disons ici tous les jours :
    • Un échelon indispensable et pertinent, proche de nos concitoyens, colonne vertébrale de notre pays
    • Un besoin de proximité, de solutions concrètes, de politiques publiques qui s’élaborent à partir du terrain
  • Conclusion : les départements sont une chance pour la France / Une place irremplaçable dans le cœur des Français

 

Je voulais absolument partager ces informations importantes avec vous. J’en viens maintenant au cœur du sujet qui va nous intéresser toute cette semaine : le Budget 2022

Un budget qui s’élève à 514 millions d’euros

Pragmatiques et lucides, nous proposons un budget responsable et ambitieux, placé sous le signe des solidarités et de l’investissement. Je vais y revenir.

 

Un budget équilibré, des finances saines, mais je l’ai déjà dit la dernière fois lors des orientations budgétaires, l’impact des dernières mesures fiscales prises par l’Etat nous invitent à la prudence

  • Pour rappel, DMTO tributaires de la conjoncture économique : si le contexte est aujourd’hui favorable, nous savons très bien que structurellement, nous devons tous faire face à un effet ciseaux infernal = des charges sociales en hausse continuelle et une enveloppe financière de l’Etat toujours plus maigre
  • Il faut avancer en ayant toujours bien en tête que nous n’avons pas d’autres leviers fiscaux

 

Un budget de solidarité

  • Nous assumons pleinement nos responsabilités en matière d’actions sociales et de solidarités. Mieux, nous faisons plus !
  • 70% du budget de fonctionnement dédié aux actions de solidarité / + 12,8 millions d’euros pour 2022
  • En 2022, nous allons poursuivre sans relâche notre action sociale pour la protection de ceux qui n’en ont pas

 

Un budget volontariste pour des projets au plus près des habitants et pour maintenir notre soutien aux territoires.

 

Poursuivre et amplifier notre dynamique d’investissements :

  • 23% du budget consacré aux investissements / hausse du budget en investissement de plus de 20% = + 15,8 millions d’euros
  • Investir, ce n’est pas un gros mot = l’investissement, c’est de l’activité, et plus d’activité, c’est de l’emploi, c’est du travail pour nos entreprises, pour nos habitants
  • De l’investissement pour préparer les jeunes générations aux emplois de demain, pour faire de la Vienne un territoire d’expérimentation et d’innovation

 

Quand la période est un peu morose, il faut des perspectives.

C’est ce que je souhaite impulser, ce que nous souhaitons impulser, un nouveau souffle et de nouvelles perspectives !

Pour 2022, aucune de nos priorités n’échappe à une liste soutenue d’ambitions et de projets puissants :

  • Sur les solidarités et les actions sociales
  • Sur l’aménagement du territoire et le développement durable
  • Sur l’éducation, la jeunesse et l’épanouissement de tous

 

Maintenir la dynamique de la Vienne en amplifiant et en améliorant notre action, c’est le sens de ce budget 2022.

  • Sur le handicap, avec le lancement d’Etats Généraux
  • Sur l’autonomie, avec la revalorisation des salaires des aides à domicile
  • Sur le volet enfance et famille, avec des engagements forts pris pour lutter contre les violences intrafamiliales
  • Sur l’éducation, avec la montée en puissance du Plan collèges
  • Sur les routes, avec + 7,6 millions d’euros pour tout le réseau routier départemental
  • Sur l’environnement, avec davantage d’investissements / une vision transversale pour plus d’efficacité
  • Sans oublier l’éclosion en 2022 des grands projets phares

 

Cette dynamique, elle est possible que dans la confiance et le collectif :

  • Remercier tous les collègues : vice-présidentes et vice-présidents + présidentes et présidents de commission pour le travail remarquable qu’ils ont fourni = un grand travail d’équipe !
  • Merci à Claude et Hélène
  • Saluer le travail de concertation avec les oppositions
  • Remercier tous les agents de notre collectivité = le département peut compter sur des personnels engagés et nous les remercions

 

Une dynamique collective, de l’attractivité et bien sûr de la solidarité, c’est ce que nous voulons pour la Vienne, c’est ce qu’attendent de nous nos concitoyens.

Nous sommes au rendez-vous de la reprise et présents dans tous nos domaines de compétences et bien au-delà. C’est notre force !

J’ai confiance dans notre majorité d’action et de projets.

Redonner confiance par l’action, c’est notre ADN, c’est notre boussole.

 

Je vous remercie.