Discours d’ouverture du Président Alain PICHON pour la DM2

Mesdames et Messieurs les élus,

Mes chers collègues,

Ce matin, mon propos introductif ne sera pas de détailler l’ensemble de la décision modificative à l’ordre du jour. Ce sont globalement des ajustements techniques et nous échangerons sur les rapports dans quelques minutes.

Je voudrais néanmoins insister sur 2 politiques fortes du Département pour lesquelles nous assumons d’investir davantage encore.

  • les routes départementales d’une part
  • le soutien aux projets des communes et des territoires d’autre part

 

Renforcer encore notre investissement sur les routes, c’est LA SEULE VOIE possible pour faire de la Vienne un département toujours mieux relié et mieux connecté.   

Les routes départementales lient et relient nos territoires entre eux. Elles tissent ces liens si précieux entre les communes, entre les différents bassins de vie de la Vienne.

 

« Dis-moi quel est l’état de tes routes, je te dirai quel département tu es. »

Pour les usagers, l’état d’une route en dit souvent beaucoup sur l’état général d’un territoire.

Ils ont raison. C’est pourquoi nous continuerons d’investir pour entretenir, moderniser et sécuriser encore davantage le réseau routier départemental.

C’est indispensable !

Indispensable pour les habitants de la Vienne, pour les trajets du quotidien. Et ça l’est aussi pour celles et ceux qui choisissent de partir à la découverte de notre beau territoire.

 

L’investissement routier, c’est un investissement durable !

La route, c’est la première des mobilités.

La route, c’est le seul moyen de transport pour des milliers d’habitants au quotidien.

La route, c’est aussi une source de dynamisme territorial et d’emplois.

La route, c’est finalement la promesse de voir naître des initiatives pleines de modernité et d’innovation partout sur le territoire !

 

Cet investissement supplémentaire nous permettra d’engager de nouveaux grands travaux routiers stratégiques pour l’attractivité et le rayonnement du département et de poursuivre l’amélioration d’un service toujours plus efficient auprès des usagers.

 

2ème point sur lequel je veux insister ce matin : notre volonté collective de soutenir et d’accompagner le maximum de communes et de territoires dans leurs projets.

C’est pourquoi, nous allons encore renforcer notre politique ACTIV.

OUI, nous assumons pleinement cette mission essentielle et indispensable pour le dynamisme de notre territoire !

 

Chers collègues, vous m’avez souvent entendu le dire, mais je ne cesserai pas de le répéter : la vie des territoires fait partie de notre ADN. Les solidarités territoriales avant tout !

Nous continuerons de soutenir et d’accompagner les projets des communes et des territoires.

Il en va de la vitalité et de l’attractivité des centres-bourgs, du maintien de leurs commerces, de leurs activités, de leurs services, en particulier en milieu rural, de la qualité de l’habitat, de l’épanouissement de celles et ceux qui y vivent…

Il en va de la vie sociale et économique des 266 communes de la Vienne, tout simplement !

C’est notre moyen à nous de générer autant que possible des retombées économiques sur nos territoires.

 

L’action, l’action, et encore l’action. OUI, nous voulons faire vite, nous voulons faire mieux, nous voulons faire fort, pour la Vienne et ses habitants !

 

Je vous remercie.