Favoriser les circuits courts dans la Vienne avec la plate-forme Web Agrilocal 86

Benoît PRINCAY, Rapporteur de la Commission de l’Agriculture et de la Ruralité, chargé des Circuits Courts, Henri COLIN, Vice-président chargé de l’Education, des Collèges, des Transports et des Bâtiments, Valérie DAUGE, 1ère Vice-présidente, et Jean-Louis LEDEUX, Conseiller départemental, ont présenté Agrilocal 86 en présence de Dominique MARCHAND, Président de la Chambre d’Agriculture de la Vienne. Cette plate-forme web gratuite est destinée à mettre en relation acheteurs et producteurs locaux pour une restauration collective de qualité.

Conscient que la ferme Vienne subit une forte crise, le Département a souhaité valoriser la production agricole locale dans la restauration collective. Ses objectifs sont de répondre à la demande sociétale de consommation de produits locaux de qualité et de créer de la valeur ajoutée économique.

Il s’est ainsi engagé dans une dynamique de développement des circuits courts en partenariat étroit avec la profession agricole.

Les principaux axes retenus sont : d’être exemplaires dans la restauration des 34 collèges dont il a la charge, avec l’élaboration de 2 millions de repas par an, et d’inciter les autres partenaires à s’engager dans cette démarche notamment dans le secteur social avec les 18 EHPAD, les 30 établissements pour personnes handicapées et les deux établissements pour l’enfance qu’il finance.

La démarche vise également à soutenir les agriculteurs et les filières agricoles pour les investissements nécessaires à la production et la transformation afin que celle-ci puisse répondre à la demande de la restauration collective.

Pour ce faire, en concertation avec la Chambre d’Agriculture de la Vienne, le Département a adhéré à l’association nationale Agrilocal qui a développé une plate-forme informatique d’achats sécurisée permettant de mettre en relation directe les acheteurs et les fournisseurs, dans le respect du code des marchés publics.

Ce service est gratuit, simple et rapide : les acheteurs (collèges, écoles…) lancent leurs consultations de produits alimentaires sur la plate-forme agrilocal86.fr et les producteurs intéressés peuvent répondre en ligne. Les acheteurs visualisent alors immédiatement l’implantation géographique de ces fournisseurs potentiels sur un périmètre préétabli. Le système est également réversible permettant aux producteurs de présenter leur entreprise et de mettre directement en avant leurs produits.

Depuis le début de cette année, huit collèges pilotes ont été sollicités : celui de Charroux, Lusignan, Mirebeau, Saint-Jean-de-Sauves, Vivonne, Jaunay-Marigny, George-Sand à Châtellerault et François Rabelais à Poitiers. Une première réunion de prise de contact a eu lieu le 11 janvier dernier au cours de laquelle l’ensemble des chefs-cuisiniers et gestionnaires des collèges ont pu échanger avec une vingtaine de producteurs locaux.

« La Chambre d’Agriculture de la Vienne assure l’accompagnement des producteurs locaux et la plate-forme Agrilocal 86 sera proposé à tous les collèges et à l’ensemble des acheteurs publics intéressés dans la Vienne : communes pour les écoles primaires, maisons de retraite, établissements pour l’enfance, restaurants administratifs… » a précisé Henri COLIN.

« Pour mettre en place les circuits courts, nous avons réalisé un état des lieux dans les collèges représentatifs du territoire : 20 % seulement des produits consommés sont locaux et si l’on enlève le pain, on tombe à 5 %! C’est très important d’avoir un outil pour que nous agriculteurs puissent répondre à la demande » a confirmé Benoît PRINCAY.

« Je me rappelle parfaitement une visite réalisée dans une exploitation agricole de la Vienne en août 2015 qui a été à l’origine du projet Agrilocal. Cela fait donc 18 mois et le potentiel est énorme ! La chambre d’Agriculture travaille en partenariat avec le Conseil départemental et nous espérons aller bien au-delà des huit collèges. Nous avons déjà formé 15 agriculteurs et sommes à l’écoute des attentes et contraintes de nos producteurs locaux. Notre volonté est de réussir ce travail exemplaire du Département » a exprimé Dominique MARCHAND

« Aujourd’hui, dans les collèges on jette un repas sur trois ! Il est évident que quand le produits est de meilleure qualité, il y a beaucoup moins de gaspillage. On reviendra à une saisonnalité de consommation ! Notre ambition est d’atteindre 40 % de produits locaux consommés d’ici trois ans » a indiqué Benoît PRINCAY, chaleureusement remercié, pour tout son travail accompli, par Valérie DAUGE.

Henri COLIN a mentionné l’adaptation nécessaire des équipes de cuisines et des agriculteurs au niveau de la logistique en mettant en place une adéquations réciproque tout en veillant à ne pas augmenter le prix des repas dans les collèges.

La conclusion de Dominique MARCHAND a rappelé l’importance de la mise en production, de la transformation des produits et de l’organisation des producteurs entre eux : »Il reste encore beaucoup de travail et il va falloir du temps car on passe à un autre modèle. On réduira les gaspillages et améliorera la qualité. C’est que du bonheur ! ».