Inauguration du sous-répartiteur Haut-Débit de Chalandray

Séverine SAINT-PÉ, Vice-présidente en charge du Numérique, Claudie FAUCHER, Conseillère départementale du canton de Vouneuil-sous-Biard, Elisabeth MORIN-CHARTIER, Députée Européenne, Rodolphe GUYONNEAU, Président de la Communauté de Communes du Haut-Poitou, et Claudette RIGOLLET, Maire de Chalandray, ont inauguré le Nœud de raccordement d’Abonnés de Montée en débit (NRA-MED) de Chalandray dans le cadre des opérations prévues dans le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique (SDTAN).

Pour accéder au Haut Débit, un NRA-MED (voir notre article du 6 janvier 2017) a été installé sur la commune de Chalandray. Il est opérationnel depuis le 13 mars 2017. Le périmètre de la montée en débit couvre une partie de la commune de Chalandray :

La mise en œuvre du Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique commence par la réalisation d’opérations de montée en débit. Ces opérations consistent à déployer la fibre optique jusqu’au sous-répartiteur téléphonique pour améliorer les débits ADSL des usagers, jusqu’à 50 Mbits pour les maisons les plus proches du sous-répartiteur

Claudette RIGOLLET s’est montrée très satisfaite de cette installation très attendue sur sa commune. « Il n’y a pas de petites communes! Ce sont 212 lignes qui sont traitées avec une amélioration sensible du débit » a-t-elle enchérie.

Rodolphe GUYONNEAU a évoqué l’aspect très important des NRA-MED sur le territoire de la Communauté de Communes du Haut-Poitou au niveau du développement économique. « Le rapport en termes de financement est de 1 pour 10 pour la collectivité. C’est une vrai satisfaction ! » a-t-il ajouté.

Claudie FAUCHER a ensuite rappelé la valeur ajoutée de ce dispositif pour les Chalandraisiens.

Séverine SAIN-PÉ a détaillé le SDTAN en mettant en avant la rapidité d’exécution du programme d’un montant total de 51,73 M€ dont 10,7 M€ financés par le Département de la Vienne. Elle a fait part de sa prise de risque au niveau du démarrage des travaux même lorsque toutes les conventions d’engagement ne sont pas réunies : « car on ne peut pas faire attendre davantage les citoyens pour lesquels l’usage du haut-débit est devenu une nécessité« .

Le programme se décline en 109 opérations de Montée en Débit dans toute la Vienne, en mise en place de la fibre optique chez l’habitant et les sites prioritaires en fonction des critères d’éligibilité aux aides Européennes, et en inclusion numérique du type aide à l’installation d’un kit Internet satellite ou Wimax pour patienter. »Nous avons également mis en place un groupement de commandes avec les Deux-Sèvres pour le déploiement de la fibre optique » a-t-elle précisé.

Elisabeth MORIN-CHARTIER a défini l’Europe comme acteur principal du développement de l’usage des nouvelles technologies. « Nous luttons contre l’inégalité des citoyens devant l’accès aux NTIC et leur usage. L’Europe apporte 36 % du financement et les Députés Européens sont là également pour rappeler que certains dans les territoires ruraux n’ont pas accès à tous les services. On doit apporter un nouvel espoir pour la population en secteur rural. Il faut résoudre l’inégalité territoriale qui engendre l’inégalité sociale! » a-t-elle martelé.

« Le numérique est la priorité des priorités du Département. En 2020, plus de 95 % du territoire sera couvert en Haut-Débit » a confirmé Séverine SAINT-PÉ.


Inauguration du sous-répartiteur Haut-Débit de… par vienneavenir
« 16 communes de la Vienne sont concernées au premier trimestre 2017, 27 au cours de l’année 2017 et 66 complémentaires en 2018 et 2019 » a conclu la Vice-présidente chargée du Numérique.