Journée Internationale des Droits des Femmes : le collège Georges David de Mirebeau mobilisé

Dans le cadre de la Journée Internationale des Droits des Femmes, le 8 mars, le Département de la Vienne donne la parole à des jeunes. Ainsi, depuis le vendredi 4 mars, le Département diffuse, sur ses réseaux sociaux, des saynètes tournées par des élèves du collège Georges David de Mirebeau mettant en valeur des femmes.

 

Une vingtaine d’élèves de 3e du collège de Mirebeau ont planché sur le thème des Droits des femmes, en réalisant un travail interdisciplinaire en Français et en Enseignement moral et civique (EMC).

En français, les élèves, guidés par Rachel de Vendeuil, professeur de Français et Sandrine Marchand, professeur d’EMC, ont étudié des textes issus de pièces de théâtre mettant en scène des « femmes rebelles », et en Enseignement moral et civique, ils ont fait des recherches sur des figures de femmes célèbres s’étant affirmées dans divers domaines.

Il s’agissait ensuite pour les élèves de choisir une femme qui les avaient marqués et d’en faire un portrait à insérer dans une saynète. Cette saynète avec comme fil di- recteur, une phrase issue d’Antigone de Jean Anouilh, qu’il fallait réécrire et remettre en cause : « C’est bon pour les hommes de croire aux idées et de mourir pour elle».

 

Cinq femmes, célèbres pour leur implication dans les domaines artistique, sportif, médical… sont ainsi mises à l’honneur :

  • Maria MONTESSORI – Médecin et pédagogue italienne, elle est à l’origine de la méthode pédagogique qui porte son nom, Montessori
  • Marie MARVINGT – Pionnière de l’aviation, inventrice, sportive, alpiniste, infirmière et journaliste française
  • Joséphine BAKER – Chanteuse, danseuse, actrice, meneuse de revue et résistante française d’origine américaine
  • Emma WATSON – Actrice anglaise connue pour avoir joué, pendant 10 ans, le rôle d’Hermione Granger dans la série Harry Potter
  • Megan RAPINOE – Joueuse de football internationale américaine, sacrée cham- pionne du Monde en 2015 et 2019

 

La dernière partie du travail consistait à filmer les saynètes qui sont diffusées depuis le vendredi 4 mars sur les réseaux sociaux du Département de la Vienne (Facebook et sa chaine Youtube). Outre l’enrichissement de leur culture personnelle, ce projet pédagogique a notamment permis aux élèves de participer à un projet collectif les engageant dans la défense d’une cause internationale.