La rentrée scolaire 2019/2020 dans les collèges de la Vienne

Bruno BELIN, Président du Département, et Henri COLIN, Vice-président en charge de l’Education, des Collèges, des Transports, des Bâtiments et des Relations avec l’Université, ont présenté la rentrée scolaire dans les collèges de la Vienne, en présence de Marie-Renée DESROSES, Vice-présidente en charge des Personnels et des Moyens Généraux, et Claude EIDELSTEIN, Rapporteur Général du Budget, Président de la Commission des Finances et de l’Optimisation de la Dépense Publique. Au-delà de l’implication forte sur la qualité des infrastructures avec un Plan collège de 110 millions d’euros, le Département souhaite apporter les meilleures conditions d’éducation, que ce soit à travers des actions engagées dans les domaines de la culture, du sport, des arts et de la sensibilisation à l’environnement.

« Les effectifs de la rentrée 2019 sont en augmentation de plus de 1 % avec 20 385 élèves qui seront accueillis à la rentrée scolaire 2019 2020 (16 393 élèves dans les 34 collèges publics et 3992 élèves dans les 12 collèges privés » a précisé Bruno BELIN, qualifiant cette rentrée de très optimiste, en introduction.

Cette rentrée scolaire est caractérisée par l’intégration désormais dans l’ambitieux Plan collèges 2015-2025, financé par une autorisation de programme 110 millions d’euros, de la construction d’un 35e collège à Vouneuil-sous-Biard (fait rarissime depuis de nombreuses années au niveau de la Région), de la réhabilitation du collège Henri IV à Poitiers, et des reconstructions des collèges Descartes de Châtellerault et Georges David de Mirebeau.

Les travaux de construction du 35e collège débuteront au mois de décembre pour s’achever en juillet 2021. Les prochaines semaines seront consacrées aux fouilles archéologiques et au lancement des appels d’offres de travaux. La réhabilitation du collège Henri IV (12 M€) est entrée dans sa phase active au début de cet été et les travaux seront réalisés en site inoccupé pour une ouverture à la rentrée 2024. La promesse de refaire Henri IV pendant le Plan collèges sera donc bien tenue.

« Il est à noter que la reconstruction du collège de Mirbeau ne remet nullement en cause la pérennité du collège Saint-Jean-de-Sauves car la volonté du Conseil départemental est de maintenir tous les collèges ruraux. L’ensemble des projets susmentionnés sont de bon augure pour les entreprises du bâtiment et les emplois sectoriels » a confirmé Henri COLIN.

Au niveau des équipements numériques, le Département affecte en 2019 au total 490 000 € à l’équipement informatique des collèges publics et privés. Il contribue chaque année au renouvellement du parc et garantit l’efficacité de son fonctionnement (un ordinateur pour quatre élèves dans les collèges publics). La couverture Wi-Fi est totale dans tous les établissements avec des connexions sécurisées. La fibre devrait garantir une augmentation sensible des débits enfin 2020 au sein de tous les collèges.

En ce qui concerne la restauration scolaire, depuis 2015 le Département est engagé dans une profonde réflexion. L’adhésion à la plate-forme Agrilocal 86.fr a permis de mettre en relation les acheteurs dans les collèges et les agriculteurs locaux. Désormais, près de 30 % des achats sont réalisés en circuit court dans les collèges (13 330 demi-pensionnaires + 550 commensaux (enseignants, personnels administratifs et techniques) représentant près de 14 000 repas par jour dans les 34 collèges publics).

Le Département à harmonisé les tarifs de restauration scolaire pour les élèves et les adultes de la communauté éducative dans l’ensemble des établissements de la Vienne avec l’adoption d’une tarification unique. Il a également procédé à la réorientation des aides départementale à la restauration. Cette transformation permet à 20 % des élèves des collèges publics de payer moins de 1,80 € par jour.

En termes de budget, le Département consacrera plus de 26 millions d’euros pour les collèges au cours de cette année scolaire 2019-2020 :

  • 9,5 millions d’euros consacrés à la rémunération de l’ensemble des agents (300 ETP) ;
  • 6,712 millions d’euros pour les dépenses de fonctionnement ;
  • Et un peu plus de 10 millions d’euros inscrits en investissement pour les travaux neufs et gros entretien.

En conclusion, Bruno BELIN a dénoncé « l’échec de la loi NOTRe ayant abouti au retrait de la compétence Transport aux Départements. Le service n’est plus à la hauteur de la demande de notre territoire rural dispersé ».

Tous les Conseillers départementaux seront présents dans tous les collèges de la Vienne à l’occasion de la rentrée scolaire 2019 2020.