La Vienne se mobilise lors de la Semaine Européenne de la Vaccination

Bruno BELIN, Président du Département, et Anne-Florence BOURAT, Conseillère départementale, déléguée du Président chargée des Politiques de Santé, engagent une grande mobilisation de l’ensemble des acteurs de la Santé lors du lancement de la Semaine Européenne de la Vaccination qui se déroulera du 23 au 27 avril 2018. Etaient présents : Franck DUCLOS, Président du Conseil de l’Ordre des Médecins de la Vienne, Eric SURY, Coordinateur du Collège de Médecine Générale à l’URPS Nouvelle-Aquitaine, François EPINETTE, Trésorier de l’URPS Pharmaciens Nouvelle-Aquitaine, Françoise DEGAND, Commandant Pharmacienne au SDIS 86, Florence BLOTTIAUX, représentant l’Education Nationale, et le Doyen Honoraire Roger GIL de la Faculté de Médecine de Poitiers, Conseiller du Président du Département pour la recherche et la santé.

A cette occasion, le Carnet de Vaccination Electronique intelligent « MesVaccins.net » a été présenté par le Professeur Jean-Louis KOECK, initiateur de cet excellent outil pour inciter l’ensemble de la population à se mettre à jour de ses vaccins.

Anne-Florence BOURAT a signalé un constat d’impuissance face à des populations non vaccinées et à la volonté de faire la promotion d’un outil performant afin que chacun puisse prendre sa santé en main et s’emparer du sujet.

La Vienne connaît malheureusement depuis la fin de l’année dernière une épidémie de rougeole sans précédent avec un décès en février dernier et, plus récemment des cas avérés à l’Université de Poitiers et au Centre Pénitentiaire de Vivonne. « La meilleure arme pour éviter toute propagation de cette épidémie demeure la vaccination. C’est un combat qu’il faut conduire pour lutter contre la progression des maladies » a-t-elle martelé.

Le Conseil départemental a ainsi engagé, à l’occasion de la Semaine Européenne de la Vaccination du 23 au 27 avril, une importante mobilisation des acteurs de la santé dans le Département. « Notre Objectif est d’atteindre 95% de la population vaccinée » a annoncé Bruno BELIN en intégrant cette démarche dans le Plan Santé, l’une des 14 priorités de l’exécutif départemental. La couverture vaccinale se rajoute à l’aide aux étudiants en médecine et au financement des Maisons de Santé pluridisciplinaires (MSP), actions déjà effectives au sein dudit Plan.

Le Professeur Jean-Louis KOECK, médecin biologiste, agrégé de l’Hôpital d’Instruction des Armées du Val-de-Grâce et professeur visiteur à l’Université de Bordeaux, a ensuite présenté le carnet de Vaccination Electronique (CVE) intelligent « MesVaccins.net ».

Le constat d’une gestion inappropriée de l’information sur la vaccination sur un support papier non relié inadapté, d’une information non ou insuffisamment structurée, et d’une multiplicité des lieux des acteurs et des modes d’organisation, ont été à l’origine de la mise en place du CVE. L’information factuelle est mise à disposition directement dans un contenant partagé avec les pharmaciens, médecins, infirmiers et sages femmes pour aboutir à un diagnostic vaccinal personnalisé pour chaque citoyen.

Premier acteur du parcours vaccinal, le pharmacien, grâce à sa compétence et sa proximité géographique, offre à tous ses patients l’opportunité de prendre en main son historique vaccinal personnalisé et de s’assurer une protection vaccinale optimale avec des alertes emails pour ses prochaines échéances vaccinales. Ce CVE est un service gratuit, sécurisé et indépendant des firmes pharmaceutiques. « C’est un outil indispensable d’information et d’aide à la décision pour les professionnels comme pour les patients » a ajouté Bruno Belin

Tout un chacun peut créer son CVE en quelques clics avec l’application pour téléphone mobile ou sur le site Internet www.mesvaccins.net à partir des éléments inscrits sur son carnet de santé et le faire valider obligatoirement par un professionnel de santé.

L’avantage non négligeable est celui d’un outil dématérialisé qui ne peut être ni perdu, ni réalisé en doublon, regroupé par famille, apportant les informations parfaitement à jour avec les recommandations faites par les autorités vaccinales et prenant en compte également le profil de chaque patient pour préconiser les vaccins utiles.

Dans la continuité de la Semaine Européenne de la Vaccination, le Conseil départemental poursuivra ses actions de communication avec l’opération « Vaccine la Vienne ». Les médecins de la Protection Maternelle et Infantile (PMI) du Département joueront un rôle majeur dans cet enjeu de santé publique (la loi impose, depuis le 1er avril 2018, 11 vaccins obligatoires aux 4 300 nouveau-nés chaque année dans la Vienne). Les 20 000 jeunes de 10 à 15 ans passant par les établissements publics et privés de la Vienne seront informés ainsi que les étudiants de la Faculté de Poitiers. Les personnes âgées en EHPAD seront également concernées ainsi que le SDIS 86, les personnels des collectivités (en complément avec les dons du sang organisés chaque année comme l’a rappelé Marie-DESROSES, Vice-présidente du Département en charge des Personnels et des Moyens Généraux) et tous les publics les plus fragiles du territoire.

Le Doyen Roger GIL a conclu les nombreux échanges avec une subtile réflexion sur le CVE qu’il a qualifié d’« outil de mobilisation citoyenne et des consciences ». La définition de la notion de FRATERNITÉ, si chère à celles de Liberté et d’Égalité de notre démocratie, a été très explicitement évoquée. « 95% d’une population vaccinée permet d’éradiquer la maladie correspondante. Même si l’on peut disposer librement de son corps, il faut compter en crédit pour la société et non pas en débit en ne se vaccinant pas,! ».

LE CVE, Profitez-en !