Lancement du premier parcours Vignes, Vins, Randos dans le vignoble du Haut-Poitou

Benoit PRINCAY, Conseiller départemental du canton de Migné-Auxances chargé des circuits courts et Gilles MORGEAU, Président du syndicat des vins du Haut-Poitou, ont présenté le premier parcours Vignes, Vins, Randos qui sera proposé dans le vignoble du Haut-Poitou les 1er et 2 septembre prochains, en présence d’Anne-Sophie LEROUGE et Pascale BONNEAU, représentant Interloire qui organise cet évènement.

Chaque année, les vignerons du Val de Loire proposent trois heures de détente, de convivialité et d’émotions gustatives à l’occasion de l’événement Vignes, Vins, Randos (VVR).

Guidé par un vigneron, vous partez pour l’une des 15 balades proposées cette année à l’occasion du 15e anniversaire de VVR ponctuées de dégustations et de découvertes des terroirs et du savoir-faire viticole.

« L’objectif est de valoriser le territoire viticole et le territoire ligérien comme une destination oenotouristique. Cette manifestation fait découvrir la diversité des appellations et donne envie d’acheter des vins. Cela favorise les circuits courts et représente un enjeu économique important » a expliqué Benoît PRINCAY.

Les VVR créent de la recommandation sur des vins parfois méconnus (l’entourage est la source d’information privilégiée pour 56 % des consommateurs), confortent l’image du vignoble en termes d’amitié de partage et de proximité. Ils suscitent l’intérêt des médias afin d’obtenir des retombées économiques en France et à l’étranger.

Les vignobles du Val de Loire qui rassemblent 3000 opérateurs (viticulteurs, négociants et coopératives) représentent le premier vignoble avec l’Alsace pour la qualité de son accueil. Ils commercialisent en moyenne 2 millions d’hectolitres par an équivalent à 270 millions de bouteilles. L’interprofession « Interloire » regroupe 50 appellations, dénominations et IGP (Indication géographique Protégée) réparties sur 43 000 ha et 14 départements ligériens, de la Vendée au Puy-de-Dôme, représentant 80 % des volumes du bassin ligérien.

VVR est un événement phare de l’oenotourisme. Chaque balade conviviale dure en moyenne entre trois heures et 3h30 sur un parcours de 6 à 9 km ; le tout ponctué de pauses dégustations avec une information sur la culture et le patrimoine.

« L’édition 2017 avait rassemblé 12 000 participants dont 95 % curieux de découvrir d’autres appellations, 96 % souhaitant acheter des vins et 48 % choisissant une randonnée pour l’intérêt de l’appellation. Le pilotage économique de la filière et la promotion des vins du Val de Loire connaît un vif succès avec 98 % des randonneurs recommandant l’événement » a précisé Anne-Sophie LEROUGE.

À l’occasion des 15 ans de VVR, 15 balades millésimées ont été organisées pour les 1er et 2 septembre prochains :

 

La principale nouveauté du VVR 2018 réside dans le fait que l’appellation Haut-Poitou AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) et l’IGP Val de Loire rejoignent l’aventure !

« La randonnée Haut-Poitou AOC/Val de Loire IGP partira de l’aire de loisirs de Blaslay le samedi 1er septembre pour un parcours de 8 km prévus en 3h30. Après avoir profité de la vue panoramique sur la plaine céréalière de Neuville-de-Poitou, un premier arrêt est prévu à la Chevalerie avec une dégustation à l’aveugle d’un millésime de l’appellation. Devant une cabane de vignes atypiques, vous pourrez ensuite assister à la démonstration du travail du sol par un cheval de trait proposé par l’association « Traits du Haut-Poitou », et déguster une sélection de vins locaux accompagnés de bouchées. Dans un cadre champêtre, au cœur des vignes, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) présentera la richesse ornithologique de la Vienne et ses actions de préservation des espèces » a commenté Gilles MORGEAU.

Au village VVR, installé au bord de la Pallu, les randonneurs pourront enfin se restaurer sur place dans une ambiance festive et conviviale.

« Vous êtes tous conviés à la découverte de l’appellation Haut-Poitou pour une balade inédite au cœur du vignoble le plus au sud de la Loire, à travers un paysage de plaines vallonnées et boisées » a conclu Benoît PRINCAY.