Le Service Public de l’Insertion et de l’Emploi se déploie dans la Vienne

Alain PICHON, Président du Département de la Vienne, Benoît COQUELET, Vice-Président en charge de l’Emploi, de l’Insertion et des Pôles Economiques, Jean-Marie GIRIER, Préfet du Département de la Vienne, et Célia RODRIGUES MINAU, Directrice territoriale Pôle emploi Poitou, ont présenté le déploiement du Service Public de l’Insertion et de l’Emploi dans la Vienne lors du séminaire de lancement officiel avec l’ensemble des partenaires mobilisés.

Au cœur de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, le Service Public de l’Insertion et de l’Emploi (SPIE) porte l’ambition que l’ensemble de celles et ceux qui veulent trouver une place dans la société par le travail et l’activité y parviennent. Seul l’accès à l’emploi permet une sortie durable de la pauvreté.
L’objectif du Service Public de l’Insertion et de l’Emploi est de garantir aux personnes durablement éloignées du marché du travail, un accompagnement personnalisé vers l’emploi qui soit efficace et accessible partout sur le territoire.
Le Département de la Vienne, en collaboration avec Pôle Emploi, figure parmi les 34 territoires retenus en février 2022, pour expérimenter la mise en œuvre du SPIE suite au deuxième appel à manifestation d’intérêt lancé par l’Etat en juillet 2021.

L’enjeu du SPIE est de changer de paradigme dans l’approche de l’accompagnement avec une prise en compte concomitante du sujet de l’insertion professionnelle et sociale des personnes. L’accompagnement doit répondre concrètement aux besoins de chacun.

>>> A qui s’adresse le Service Public de l’Insertion et de l’Emploi ?

Dans la Vienne, le choix a été fait de mettre cette méthode au service d’un public large : les bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active, les demandeurs d’emploi de longue durée, les personnes en situation de handicap et les jeunes de 18 à 25 ans.

>>> Simplifier les démarches

Les objectifs du SPIE reposent notamment sur :

  • L’élaboration d’un diagnostic social et professionnel systématique pour aider la personne à élaborer son projet professionnel
  • Une coordination et un suivi partagé du parcours entre les professionnels de différentes structures qui accompagnent une même personne dans son projet de retour à l’activité afin de garantir un parcours « sans couture » (santé, hébergement, logement, mobilité, formation, emploi) et simplifier les démarches
  • Un recensement exhaustif des solutions d’insertion dans les champs professionnels et sociaux sur le territoire

>>> Le SPIE s’articule autour de 3 axes

  • Axe 1 : « Entrée dans le parcours » : définition du projet professionnel, diagnostic socio-professionnel
  • Axe 2 : « Suivi de parcours » : accompagnement, suivi pendant le parcours, réorientation éventuelle
  • Axe 3 : « Offre d’accompagnement social et professionnel » : vers une mise en commun, une plus grande visibilité et un accès facilité.

Pour le Département de la Vienne et Pôle Emploi qui portent le projet, il s’agit de :

  • Harmoniser le diagnostic d’entrée dans les parcours d’insertion quel que soit l’accompagnateur de l’usager (bénéficiaire du RSA et/ou demandeur d’emploi de longue durée)
  • Développer un outil numérique type «carnet de bord» qui permet à la fois à l’accompagnateur (même s’ils sont plusieurs) et à l’usager d’avoir une vision partagée du suivi, des actions menées et des rendez-vous (outil expérimenté dans la Vienne à partir de début 2023)
  • Améliorer l’information des demandeurs d’emploi, des allocataires du RSA, des jeunes dès leur entrée dans le parcours sur les dispositifs existants
  • Constituer une cartographie de l’offre d’insertion sous forme d’un site web, alimenté par tous les partenaires afin de favoriser l’accès aux dispositifs (outil DORA déployé dans la Vienne fin 2022)
  • Construire une action spécifique à destination des bénéficiaires du RSA ayant une RQTH (reconnaissance travailleur handicapé) afin de prendre en compte leurs besoins et favoriser leur inclusion, mais aussi accompagner les bénéficiaires porteurs de handicaps dans leurs démarches
  • Proposer un nouveau site « Emploi86 » plus intuitif afin de faciliter l’accès à l’emploi
  • Favoriser les recrutements dans les secteurs en tension, notamment vers les métiers du grand âge (action en cours avec la SATE 86…)

>>> Un enjeu majeur : une meilleure coordination des professionnels

La force du projet dans la Vienne réside dans la mobilisation d’un collectif d’acteurs qui ont décidé de s’engager dans un travail partenarial : État, Département, Pôle Emploi, CAF, les Missions locales, CAP Emploi, les communes, les EPCI, les entreprises, les structures sanitaires et médico-sociales ainsi que les acteurs de l’insertion, organismes de formation et chambres consulaires.

Le SPIE est expérimenté pour deux ans dans la Vienne, comme dans 79 autres territoires.

Il fait l’objet d’une contractualisation entre l’Etat et le Département, avec un budget total de 350 K€ sur 2022-2023.

>>> Séminaire de lancement

Le séminaire du 12 octobre est un premier rendez-vous avec tous les acteurs de l’insertion sociale et professionnelle, partenaires institutionnels, organismes de formation mais également des entreprises, chambres consulaires, pour lancer la démarche.

Plusieurs thématiques sont abordées lors de la conférence « La relation au travail et le futur du travail » animée par Pauline ROCHART, consultante sur le futur du travail / Site Grandplace.net :

  • Ce qui a changé dans la relation au travail : la place qu’on lui accorde dans notre vie, ce qu’on en attend (reconnaissance, salaire, utilité sociale…) ?
  • Les Français sont-ils une exception ? Apports sociologiques sur leur rapport au travail et détour par l’international pour analyser le phénomène de la « grande démission » qui a secoué les Etats-Unis
  • Impact du covid 19 : est-ce que la pandémie a réellement été un tournant ou les changements étaient-ils déjà en germe ?
  • Zoom sur les attentes de la jeune génération : pourquoi les notions de « réussite » et de « carrière » n’ont plus le même sens aujourd’hui ? Exigences en matière d’équilibre des temps de vie, rémunérations et conditions de travail dans un contexte tendu et contraint, exigences en matière de sens et d’alignement des valeurs, pour certains, volonté d’agir sur les grands enjeux sociétaux (transition écologique, lutte contre les discriminations, égalité entre les femmes et les hommes)…
  • Comment les entreprises – et tous les acteurs de l’emploi – peuvent-elles prendre en compte cette nouvelle donne ? Où sont les leviers d’innovation ?