Pour une équité territoriale avec le Comité départemental de suivi de l’Éolien

Le Comité départemental de suivi de l’Éolien s’est réuni pour la première fois ce jour, sous la présidence d’Alain PICHON, Vice-président du Département en charge du Logement et de l’Environnement, en présence de Marie-Jeanne BELLAMY, rapporteur de la commission,  Jean-Michel FAROUX, maire de Mauprévoir, membre de l’Association des Maires et des Présidents d’Intercommunalité de la Vienne, Jean-Pierre LARDEAU, Président par intérim du syndicat Énergies Vienne et Élodie RIBARDIERE LE MAY, Directrice du syndicat Énergies Vienne.


« Le département de la Vienne estime que le développement éolien doit respecter les principes essentiels d’un aménagement équilibré du territoire : l’équité, la concertation, la diversification du développement économique (tourisme) et le respect du patrimoine et du cadre de vie. C’est la raison pour laquelle il a souhaité, dans le cadre du plan SEVE (Stratégie et Engagement de la Vienne pour l’Environnement), mettre en place un Comité départemental de Suivi de l’Éolien qui doit permettre, entre autres, la signature d’une Charte des collectivités de la Vienne et des professionnels en faveur d’un développement maîtrisé et concerté de l’éolien » a précisé Alain PICHON en introduction.

L’objet de ce comité est de reconstruire une synergie locale en s’appuyant sur trois missions :

  • rassembler les représentants des principaux acteurs concernés sur le territoire,
  • constituer un support aux échanges entre acteurs sur les projets au regard des enjeux locaux,
  • co-construire et piloter un observatoire départemental permettant de suivre l’évolution des projets et du développement de l’éolien sur le territoire.

L’état des lieux des énergies renouvelables dans la Vienne a été dressé par l’Agence Régionale d’Évaluation environnement et Climat (AREC) et il apparaît qu’aujourd’hui les besoins énergétiques sont assurés à 61 % par des ressources fossiles, 25 % par l’électricité, 13 % par des énergies renouvelables thermiques et 1 % par les autres énergies. Fin 2018, le département de la Vienne comptait 19 parcs éoliens en fonctionnement. De plus, il s’avère que près de 90 % de la puissance éolienne de la nouvelle Aquitaine est implantée sur les quatre départements de l’excès Région Poitou-Charentes. Plus d’un tiers dans les Deux-Sèvres et près d’un quart dans la Vienne

Lors du comité départemental de suivi de l’éolien, une proposition de Charte des collectivités et les professionnels en faveur d’un développement maîtrisé et concerté de l’éolien a été présentée. Il s’agit d’une déclinaison départementale de la charte rédigée par l’association Amorce est signée en 2014 par le syndicat Énergies Vienne.

Cette charte a pour objectif d’associer les collectivités locales de la Vienne (notamment les communes et les EPCI), le Département, l’Association des Maires et le syndicat Énergies Vienne aux projets éoliens, le plus en amont possible de leur développement

« Malheureusement, de nombreux élus déplorent que les méthodes de travail de certains développeurs ne répondent pas aux règles de concertation et de transparence qui s’impose pour la réussite des projets l’échelle locale. Avec cette démarche, les collectivités locales ont la possibilité de répondre aux interrogations de la population et la capacité de se positionner concrètement sur chaque projet éolien. C’est pourquoi un certain nombre d’engagements doivent être pris par les développeurs et les collectivités locales. Cette charte permettra de valoriser les relations et de faciliter l’acceptabilité des projets éoliens respectueux des intérêts des territoires locaux. » a ajouté Alain PICHON.

« Pour le syndicat énergies Vienne, transition énergétique rime avec déontologie. Avec la signature d’une nouvelle charte à l’échelle du département, qui renforce des exigences éthiques, celui-ci conforte son engagement en matière d’équité, de concertation, de respect du patrimoine et du cadre de vie » a confirmé Jean-Pierre LARDEAU.

« Nous souhaitons faire de la Vienne un territoire exemplaire en matière de développement des énergies renouvelables. C’est la raison pour laquelle nous sommes naturellement partis prenantes aux côtés du Département et de l’Association des Maires pour promouvoir une éthique du développement de l’éolien favorisant la concertation à chaque étape du projet et l’écoute des élus locaux » a ajouté Élodie RIBARDIERE LE MAY.

« Le département a également présenté lors de ce premier comité son projet de réaliser un atlas des paysages de la Vienne. L’objectif est de préserver d’améliorer la qualité du cadre de vie, mais aussi de définir un cadre de référence et de connaissance, partagé entre différents acteurs, de sensibiliser le public et les élus à la prise en compte et à la protection des paysages et de participer à la définition d’une identité locale » a conclu Marie-Jeanne BELLAMY.