Rencontres dans le canton de Chasseneuil-du-Poitou

Alain PICHON, Président du Département de la Vienne, accompagné de Pascale GUITTET et Claude EIDELSTEIN, Conseillers Départementaux du canton de Chasseneuil-du-Poitou ont rencontré, ce jour, les dirigeants du Centre de traitement de l’alerte «18» du SDIS 86 et de la société IMS France à Chasseneuil-du-Poitou ainsi que les responsables du foyer d’accueil médicalisé la Forêt des Charmes à Saint-Julien-l’Ars.

Était également présente Béatrice VANNESTE, Maire de Saint-Julien-l’Ars.

 

Centre de traitement de l’alerte du 18

Présidé par Marie-Jeanne BELLAMY, Conseillère Départementale, et dirigé par le colonel hors classe Christophe LANDRIEAU, le centre de traitement de l’alerte (CTA) «18» compte huit chefs de salle et 14 opérateurs chargés de la réception des appels. Ce centre traite les appels d’urgence : lorsqu’un témoin compose le 18 et le 112, l’appel est immédiatement transféré sur cette plateforme. L’opérateur identifie alors la provenance de l’appel, déter- mine l’urgence de la  situation et  transmet, le  cas échéant, l’alerte au  Centre d’Incendie  et de Secours le plus proche et/ou aux partenaires concernés (forces de l’ordre, SAMU). L’intervention des secours est alors déclenchée et coordonnée par le centre de traitement des appels.

Il s’appuie sur plusieurs dispositifs innovants :

  • AML – Advanced mobile location – Localisation des téléphones mobiles avancée : en cas d’appel d’urgence, un smartphone compatible AML envoie automatiquement des informations de localisation précises de l’appelant aux services d’urgence.
  • Alertes via l’application WAZE : lorsqu’un utilisateur de  l’application signale un  accident, l’opérateur visualise l’adresse  de ce dernier et ainsi améliore le temps de localisation au cours du traitement de l’appel d’urgence
  • Service E-call d’appel d’urgence dans les véhicules : « ECall » pour « emergency call » est un système embarqué dans un véhicule permettant de générer un appel de détresse, soit de manière automatique grâce aux capteurs du véhicule, soit de manière manuelle par les occupants. Ces appels sont filtrés par un télé-assisteur avant d’être transférés vers les services de secours en cas de nécessité.
  • Permis de sauver : cette application permet aux opérateurs du CTA de recourir à un maillage de citoyens sauveteurs disponibles sur le territoire pour dispenser les gestes de premiers secours à une victime avant l’arrivée des sapeurs-pompiers.

En 2021, les pompiers de la Vienne sont intervenus 18 911 fois dont 1 500 incendies, 2025 accidents de la circulation, 13 239 secours aux personnes, 203 interventions pour risques technologiques et 1 944 opérations de protection.

 

Société IMS France

Spécialisée dans l’achat, le stockage et la commercialisation d’aciers spéciaux et d’aluminiums, l’entreprise IMS France est née en 1980 du rapprochement de plusieurs sociétés ayant une histoire commune dans la distribution métallurgique. Au fil des années, elle a su s’imposer comme le leader de la distribution d’aciers spéciaux et est devenue un partenaire incontournable des industriels de la mécanique sur l’ensemble du territoire.

IMS France est présente dans 26 pays. L’agence de Chasseneuil-du-Poitou couvre, elle, 12 départements et emploie 25 personnes. L’effectif global de l’entreprise est de 3 000 per- sonnes en Europe et de 180 en France.

En matière de projet, la société compte construire un transstockeur pour permettre d’automatiser les tâches, réduire la dépendance à un stock central actuellement basé au nord de la région parisienne et limiter, ainsi le nombre de navettes de camions entre la Vienne  et l’Ile-de- France.

 

Foyer d’Accueil Médicalisé La Forêt des Charmes

Dirigé par Valérie DULIN, le foyer d’accueil médicalisé La Forêt des Charmes, à Saint-Julien-l’Ars accueille jusqu’à 40 personnes victimes d’une lésion cérébrale résultant d’un accident de la vie. 45 personnes travaillent dans cette structure dont l’objectif principal est  de maintenir, voire de développer l’autonomie et le bien-être des personnes accueillies et de prévenir les régressions dues à l’évolution de leurs déficiences. La Forêt des Charmes est un lieu de vie socialisant où s’organise une vie quotidienne constructive pour construire l’autonomie et ouverte sur le monde environnant.

Les moyens mis en œuvre sont d’ordre thérapeutiques, psychothérapeutiques et un accompagnement éducatif pluridisciplinaire quotidien tels que la surveillance  médicale, l’aide et assistance adaptées à l’absence d’autonomie, l’accompagnement dans les actes élémentaires de la vie quotidienne, les activités rééducatives et de réadaptation cognitive, les ateliers éducatifs du quotidien (courses, travail d’un budget, courriers), ou bien encore les animations diverses et de socialisation.

L’établissement travaille actuellement sur un projet de développement de l’habitat inclusif. En effet, la commune de Saint-Julien-l’Ars possède un bâtiment à réhabiliter qui permet- trait de travailler autour d’un habitat inclusif. Certains résidents de l’établissement ont, de nouveau, acquis des compétences leur permettant d’envisager un logement autonome via notamment la mise en place d’une prise en charge humaine (PCH) suffisante. La proximité des services mais aussi de l’établissement est un atout pour le développement de cette expérimentation. Le projet est en phase de recherche de financements.