Réunion inter-collectivités et Etat sur l’aménagement de la RN 147/149

Bruno BELIN, Président du Département, a réuni autour de la même table, Gilbert FAVREAU, Président des Deux-Sèvres, Jean-Claude LEBLOIS, Président de la Haute-Vienne, Christophe CATHUS, représentant le Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, Michel STOUMBOFF, SGAR Nouvelle-Aquitaine, représentant le Préfet de Région, Gilbert BEAUJANEAU, Vice-président chargé des Routes, François Bock, Rapporteur de la Commission, Guillaume de RUSSÉ, Président délégué, les représentants de Grand Poitiers, de Limoges, et de la Communauté d’Agglomération Limoges-Métropole. Tous sont unanimement mobilisés pour une évolution favorable et rapide de l’aménagement de l’axe Nantes-Poitiers-Limoge : RN 147/149.

« C’est la première réunion inter-collectivités et Etat que nous organisons. Elle a fait l’objet d’un échange riche à l’initiative des Présidents des Départements des Deux-Sèvres, de la Haute-Vienne et de la Vienne au sujet de l’évolution de l’axe Bressuire-Poitiers-Limoges, en présence des représentants des Agglomérations concernées, de la Région et de l’Etat » a précisé Bruno BELIN, ayant pris le soin d’ajouter que la plus ancienne note au sujet de l’aménagement de la RN 147/149 datait de 1954 !

Il y a effectivement urgence pour l’aménagement de ce territoire et la sécurité. L’envie que cette réalisation se concentre dans un calendrier défendable par chacun est grandement partagée.

La réunion a abouti à deux décisions :

  • Faire ensemble un nouveau point d’étape le 5 juillet 2018 afin que cet aménagement soit au cœur des préoccupation lors des interventions des élus de chacun des Départements concernés lors des débats d’Orientations Budgétaires ainsi que lors de la présentation annuelle du rapport d’activités du Préfet devant l’Assemblée Départementale ;
  • Et envoyer une lettre, cosignée par les trois Présidents de Département, au Premier Ministre, Édouard PHILIPPE, pour défendre l’importance de l’aménagement de la RN 147/149.

« La mobilisation est nécessaire. Nous ne faiblirons pas ! Il y a urgence pour la 2×2 voies  » s’est exclamé Bruno BELIN. »Tout est prioritaire aussi bien en termes de développement économique, de desserte, de désenclavement que de sécurité routière » a-t-il ajouté.

Au niveau du calendrier, il est certains que c’est une première étape qui en précèdera bien d’autres… Un clause de « revoyure » sera indispensable à un amendement de l’actuel Contrat de Plan Etat-Région et permettra la rédaction d’un nouveau programme.

« C’est un choix politique fort au même titre que celui du Département de la Vienne pour lutter contre la fracture numérique, la désertification médicale et les zones blanches de téléphonie mobile » a martelé le Président de la Vienne.

« Nous avons déjà débloqué 16 millions d’euros et souhaitons que le projet aille vite » a ajouté Jean-Claude LEBLOIS, Président de la Haute-Vienne.

« L’emprise foncière sera faite pour concevoir l’avenir de façon intelligente par étapes. 35 millions d’euros ont été proposés sous la mandature de mon prédécesseur, Claude BERTAUD, avec 2 millions supplémentaires sur la partie de Mignaloux-Beauvoir. La Vienne tiendra son engagement ! » a confirmé le Président BELIN.

« On souhaite tous que cet axe Bressuire-Poitiers-Limoges, qui concerne aujourd’hui 17 traversées d’agglomérations, devienne une priorité nationale » a-t-il conclu avant d’exprimer sa gratitude envers tous les représentants de la Région et de l’Etat présents.