SEALER est le nouveau délégataire de l’Aéroport de Poitiers-Biard

Le Comité Syndical du Syndicat Mixte de l’Aéroport Poitiers-Biard (SMAPB) présidé par Bruno BELIN s’est réuni le 18 octobre à l’Hôtel du Département pour approuver le choix d’un nouveau délégataire pour la gestion et l’exploitation de l’Aéroport de Poitiers-Biard et pour adopter de nouveaux statuts. L’entreprise retenue est la société SEALAR constituée par le groupement INSFO, CCIMP Infrastructures et TPFi, gestionnaires des aéroports de Brest, Morlaix et Quimper et actionnaires de l’aéroport de Marseille.

Depuis le 1er janvier 2013, dans le cadre d’une Délégation de Service Public conclue pour une durée de 7 ans, la responsabilité de la gestion et de l’exploitation de l’aéroport a été confiée à la Société Vinci Airports.

La convention arrive à son terme le 31 décembre 2019. Afin d’assurer la continuité du service public, le Comité Syndical a approuvé par délibération en date du 4 mars 2019 le principe du renouvellement d’une gestion déléguée du service de la gestion et de l’exploitation de l’aéroport.

Dans le cadre de la procédure, la Commission de Délégation de Service Public s’est réunie le 12 avril 2019 afin de constater les dépôts des candidatures et procéder à l’ouverture des plis.

Quatre sociétés ont retiré un dossier de candidature : ARMYS, VINCI AIRPORTS, EDEIS CONCESSIONS et le Groupement INSFO/CCIMP/TPFi.

Après analyse de la régularité de leur candidature, la Commission a décidé de placer les candidats sur la liste des entreprises admises à présenter une offre.

L’évaluation des propositions a été réalisée à la lecture des objectifs suivants :

  • Maintenir et favoriser le développement de la liaison aérienne régulière vers Lyon en réponse aux besoins en déplacement des acteurs économiques locaux
  • Inscrire le développement de l’aéroport en cohérence avec les orientations touristiques des autorités de gouvernance locales et des principaux pôles d’attractivité (Futuroscope/Center Parcs)
  • Poursuivre une stratégie de diversification des destinations et du portefeuille de compagnies clientes afin d’asseoir un socle de trafic durable et réduire les expositions aux risques conjoncturels
  • Engager l’activité de l’aéroport dans une courbe de croissance positive afin d’accroître l’accueil des populations touristiques fréquentant le département mais aussi d’offrir des solutions de mobilités aux populations et entreprises locales
  • Favoriser l’accueil de l’aviation à la demande en réponse aux besoins de mobilité des acteurs économiques territoriaux mais aussi des associations et équipes sportives
  • Rechercher un développement d’activités extra-aéronautiques afin d’atteindre l’équilibre de gestion. A cette fin, le Concessionnaire recherchera à diversifier ses sources de revenus en optimisant l’occupation des terrains et des surfaces commerciales de la plateforme.

Après analyse comparative détaillée des propositions finales des candidats, l’offre présentée par la société SEALAR a constitué la meilleure offre au regard de l’avantage économique global apprécié au regard des critères de sélection des offres.

Le choix d’une durée de 12 ans est en phase avec les orientations du Comité Syndical. Il permet la mise en place d’une relation commerciale stable et de long terme avec les compagnies aériennes favorisant les objectifs de croissance et la participation au financement des travaux majeurs comme la réfection de la piste et le réaménagement de l’aérogare. Le coût de contribution au passager est maintenu malgré le financement de ces travaux.

L’objectif prévisionnel de trafic prévoit de passer de 122 504 passagers à 189 800 passagers à la fin de la DSP en 2031. Le contrat stipule qu’en cas de modification substantielle de l’activité, le Concédant et le Concessionnaire se rencontreront pour réexaminer les conditions financières.

Le SMAPB a souhaité préciser dans le contrat qu’au terme de la sixième année d’exploitation, les parties procéderont à une comparaison entre le prévisionnel et le réalisé. S’il est constaté un écart négatif de plus de 25 %, soit un réalisé inférieur au prévisionnel sur les exercices écoulés, le Concédant procédera, sous respect d’un préavis de six mois à une résiliation unilatérale du contrat.

Par ailleurs, outre la clause de rendez-vous fixée en 2025, un suivi régulier sera effectué avec la présentation chaque année du rapport d’activité du Concessionnaire devant les Assemblées de Grand Poitiers et du Département.

Les nouveaux statuts du SMAPB ont également été adoptés lors de la réunion du Comité Syndical à 12 voix pour et 2 voix contre. Le Syndicat Mixte est administré par un Comité Syndical constitué de 17 délégués désignés par les membres adhérents selon la répartition suivante :

  • Département de la Vienne : 11 délégués
  • Grand Poitiers Communauté Urbaine : 6 délégués.

En conséquence, la contribution annuelle des membres sera répartie ainsi :

  • Département de la Vienne : 65 %
  • Grand Poitiers Communauté Urbaine : 35 %

Dans le cadre de ces statuts, Grand Poitiers ne participe pas au financement des lignes aériennes à vocation touristique et, à ce titre, ses délégués ne prennent pas part aux votes relatifs à ces lignes.