Viabilité hivernale des Routes Départementales dans la Vienne

Gilbert BEAUJANEAU, Vice-Président en charge des Routes, et François BOCK, rapporteur de la Commission des Routes, ont présenté au Centre Technique Départemental le service hivernal mis en place sur les 2 780 km de routes qui font l’objet d’une attention particulière des équipes mobilisées pour assurer un service optimum aux usagers.

Le Département de la Vienne n’est pas soumis à des conditions climatiques très difficiles. Il est classé Département «à hiver peu rigoureux» et «zone à enneigement faible», ce qui correspond à des chutes de neige de 2 à 3 cm par heure pouvant atteindre très exceptionnellement 5 cm/heure.

En cas de situation exceptionnelle, les services du Département mettent en place une cellule de crise au siège de la Direction des Routes ou en Préfecture pour coordonner les moyens et actions d’urgence.

Les informations concernant l’état des routes et la circulation sont relayées dans les plus brefs délais vers les médias, sur le site internet lavienne86.fr et les réseaux sociaux du Département : Facebook et Twitter.

Le service hivernal mobilise 100 agents prêts à intervenir de 5 heures à 22 heures tous les jours.

«L’organisation et les moyens mis en œuvre par le Département sont adaptés pour répondre aux intempéries» explique Gilbert BEAUJANEAU.

En période critique, toutes les routes ne peuvent être ni surveillées ni traitées en même temps, ni dans les mêmes délais. Des priorités sont établies en fonction du réseau  en privilégiant les axes principaux pour ensuite réaliser les axes secondaires.

25 unités d’intervention (composées de 2 agents) équipées de camions avec saleuse et lame de déneigement sont mobilisées pour traiter 2 780 km de voies du réseau Départemental dont environ 1 000 km de voies en première priorité.

Le Département signe également des conventions avec des Communautés de Communes, des Communes, des Syndicats de Voirie, des exploitants agricoles, pour assurer la desserte des communes à l’écart des circuits prioritaires.

Le déclenchement des interventions est déterminé en fonction de l’analyse des prévisions météorologiques routières spécifiques. Pour cela, le service des Routes dispose d’un contrat avec Météo France de prévisions atmosphériques précises avec cartographie détaillée.

Le déclenchement des interventions s’organise suivant deux modalités :

  • En préventif avec des traitements (type pré-salages) visant à anticiper les phénomènes glissants prévisibles sur les réseaux de première priorité.
  • En curatif suivant l’analyse de l’observation de la situation sur le terrain réalisée par 13 patrouilleurs en poste dès 4h00 du matin.

Le coût moyen annuel du service de viabilité hivernale s’élève à 300 000 €