Visite « Hors les murs » de rentrée chez Axel BERGE, melonnier à Prinçay

Bruno BELIN, Président du Conseil départemental, et Henri COLIN, Vice-président, membre de la Commission de l’Agriculture et de la Ruralité, se sont rendu chez Axel BERGE, melonnier à Prinçay, dans le cadre d’une visite « Hors les Murs » de rentrée, en compagnie de Frédéric MIGNON, Maire de Prinçay, et de Jean-Luc PEFAU, Responsable du Service Agro à la Chambre d’Agriculture de la Vienne.

L’exploitation de melons d’Axel BERGE, située au lieu-dit « Les Allants » à Prinçay dans un hangar tout neuf équipé de panneaux solaires, est en pleine activité. La saison qui débute en avril pour une production s’étalant de juillet à septembre, a connu des épisodes délicats. Le printemps a en effet été très pluvieux et la canicule sévi sévèrement en ce moment.

« Le melon est un produit météo-dépendant et cette année, la saison est décalée d’un mois. J’ai récolté à ce jour 1/4 de la production qui s’étale sur 22 ha. Le mois de septembre sera très intense, mais les estivants ne seront plus au rendez-vous et j’aurai des difficultés à trouver du personnel saisonnier à cette période  » a annoncé Axel BERGE. En effet, après le 15 août, les ventes diminuent car les consommateurs veulent passer à d’autres fruits de saisons telles les poires.

La production annuelle est d’environ 400 tonnes de variété « melon Charentais jaune » destinée pour 25 % à la marque « Les melons d’Axel » écoulée sur les marchés locaux, et 75% vendue en grande distribution à Paris et en Bretagne sous la marque « Diva Sun ».

Les cultures de pleins champs sont situées à moins de 5 kms, facilitant ainsi les déplacements des 20 salariés saisonniers locaux. Les melons sont brossés, lavés, calibrés puis pesés individuellement afin de satisfaire la demande de la grande distribution sur une gamme de 800 à 1 150 g, avant d’être étiquetés puis emballés.

« L’emploi saisonnier représente 700 000 feuilles de salaire en France dont environ 3 200 dans le Loudunais avec la récoltes entre autres des asperges et des melons  » a confirmé Bruno BELIN. « L’Etat doit prendre une décision de calamité au niveau national car il y aura de gros problèmes de trésorerie. Je vais saisir le Ministre de l’Agriculture avec le Président de la Chambre d’Agriculture, Dominique MARCHAND, sur cette mesure ainsi que sur une demande d’avance sur la Prime PAC et une meilleure accessibilité aux prêts bancaires à taux réduits pour renflouer la trésorerie en vue de préparer la saison prochaine. »

Le Président a remercié chaleureusement les saisonniers pour leur efficacité et la valorisation d’un produit noble de notre terroir.