La Vallée des Singes fêtera bientôt ses 20 ans

Dans le cadre des visites « Hors les Murs », Bruno BELIN, Président du Département, et Isabelle BARREAU, Conseillère départementale en charge du Tourisme et de l’Attractivité, ont visité la Vallée des Singes à Romagne en présence d’Emmanuel Le GRELLE, Directeur, Sybil PÉCRIAUX, Conseillère départementale du canton de Lusignan, Lydie NOIRAULT et Jean-Olivier GEOFFROY, Conseillers départementaux du canton de Civray, et Séverine SAINT-PÉ, Vice-présidente chargée de l’aménagement numérique. Primates run et Prim’arts seront au programme des festivités organisées à l’occasion du vingtième anniversaire du site animalier.

Il y a 20 ans, Emmanuel Le GRELLE relevait le défi de créer un site animalier dédié aux primates au lieu-dit Le Gureau à Romagne.

En effet, à l’époque, René MONORY avait eu cette idée, non partagée par tous comme ce fut le cas au Parc du Futuroscope, qui plus est au milieu des terres labourées sans arbres.

Aujourd’hui, la Vallée des Singes est un parc en constante progression faisant office de référence en France avec sa collection de 34 espèces de singes parmi plus de 450 représentants faisant l’admiration de 200 000 visiteurs à l’année (avec 15% d’étrangers dont 95% d’Anglais). La SAS emploie 40 ETP dont 28 permanents, et jusqu’à 65 personnes au mois d’août. En 20 ans, 700 naissances auront été comptabilisées !

La quasi-totalité des bâtiments intégrés dans l’environnement ont été construits sur place sans l’aide d’entreprises extérieures, soit une économie d’échelle à la clé de ce succès.

On peut même y observer, dans un cadre parfaitement aménagé aussi bien en termes de vallonnement que de végétation, le plus important groupe de Bonobos au monde…

« Tous nos primates sont en totale liberté dans un milieu naturel sur des îles et font l’objet de soins attentifs. Notre rôle est d’expliquer pourquoi ils sont en voie de disparition » à précisé le Directeur du parc animalier. On retrouve bien cette logique du ludique mêlée au pédagogique si chère à la réussite du Futuroscope.

« Deux rendez-vous seront proposés dans le cadre de cet anniversaire » a-t-il ajouté.

Dans un premier temps, une course d’obstacles de 9 km, la « Primates run », traversera le parc le 3 juin prochain à 9h. L’objectif est en particulier de sensibiliser le Grand Public à la conservation des espèces, de faire découvrir les territoires et les entreprises de la commune de Romagne, et de favoriser l’économie locale.

Puis, le 12 juillet, date officielle de l’inauguration, il y aura le lancement d’une exposition d’art animalier : « Prim’arts » jusqu’au 15 juillet. Ce sera l’occasion de réunir de nombreux artistes spécialisés et de donner de nouvelles références au site en termes d’images (trop souvent utilisées sans la mention du lieu d’origine de la photo prise au détour d’une île).

Emmanuel Le GRELLE a conclu cette visite en annonçant l’introduction d’ici deux à trois ans d’Orangs-outans dans un cadre forestier d’un hectare : « il n’existe aucune structure d’accueil de ce type dans le monde. Le projet est similaire à celui des Bonobos ».

Des loutres géantes d’Amazonie, des Tamarins, des Ouistitis, des tortues géantes et d’autres Lémuriens colonisant le même biotope, feront également partie des nouveautés.