La tribune

Octobre 2018

Le Département, premier acteur économique du territoire

Le dernier-né des investissements, destiné à soutenir l’économie locale, est le bâtiment F-04, plateforme logistique des transports frigorifiques JAMMET. Ce magnifique projet de 2 000 m² a pu voir rapidement le jour à Fleuré, grâce à l’apport de 4,2 millions d’€ du Département, via la Société d’Economie Mixte Locale Patrimoniale de la Vienne, et à la mobilisation à ses côtés de la Communauté de Communes des Vallées du Clain.

Deux autres projets d’ampleur, portés également par la SEML Patrimoniale, ont permis la réalisation du bâtiment industriel MECAFI-EOLIA à Châtellerault et de celui de DELTA86 à Saint-Pierred’Exideuil.

Le partenariat par le biais de filiales de la même SEML Patrimoniale a fait émerger le projet COBALT en centreville de Poitiers et celui de la société NEXTALIM, spécialisée dans la culture d’insectes, sur la zone de la République. Les projets immobiliers SERI sur la zone industrielle du Sanital à Châtellerault et du groupe SAPAC sur le Viennopôle Beauregard à Vouillé sont également portés par la SEML. Résultat : ce sont 320 emplois qui ont été créés ou qui vont l’être dans les prochains mois.

Il y a cinq ans, le Conseil Départemental constituait la SAEML du Bois de la Mothe Chandeniers, à l’origine du Centers Parcs du domaine “Le Bois aux Daims” sur les communes de Morton et des Trois-Moutiers, avec le Groupe Pierre et Vacances.

Le Département n’a de cesse de faire de l’économie locale. Il développe un Schéma Directeur d’Aménagement Numérique de 52 millions d’€ pour couvrir, en 2020, plus de 95% du territoire en haut-débit indispensable à l’implantation de nouvelles entreprises. Il se bat au quotidien pour faire avancer un Schéma Routier de 120 millions d’€ avec, en particulier, l’aménagement de la RN 147/149 et la déviation de Mignaloux-Beauvoir. Il est le premier partenaire des communes avec le dispositif ACTIV’ qui a permis 70 millions d’€ d’investissements ces trois dernières années.
Il crée un nouveau collège, lance l’ARENA Futuroscope à 30 millions d’€, etc. Tous ces exemples nourrissent notre motivation pour la Vienne de demain. Même privé de la compétence économique par la loi NOTRe votée en 2015, le Département reste le premier acteur économique du territoire. C’est ce qui crée de l’emploi pour l’avenir.

Quand une loi est mauvaise pour l’emploi, il faut savoir l’abroger. A nos parlementaires d’agir !

Les anciennes tribunes :

2018 J  x  M  A M  J  JA  S
2017 J  F M  A  M  J JA  S  O D
2016 J F M A M J  JA S x N D
2015 A x J x S x N D