Pose de la première pierre de l’extension de l’EHPAD de verrières

Bruno BELIN, Président du Département de la Vienne, Marie Renée DESROSES et François BOCK, Conseillers départementaux du canton de Lussac les châteaux, Annie LAGRANGE et Jean-Pierre MELON, Conseillers départementaux remplaçants, Sybil PÉCRIAUX, Conseillère départementale, et Laurence CARVAL, Sous-préfète de Montmorillon, ont procédé à la pose de la première pierre de l’extension de l’EHPAD « L’Orée du Verger » de Verrières en présence du Maire Christophe VIAUD.

L’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes « L’Orée du Verger », situé 6 chemin des Buis à Verrières, a ouvert ses portes en 2000. Il fut le premier établissement de la Vienne à signer une convention pluriannuelle tripartite (entre l’État, le Département et l’établissement). Un Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens (CPOM) a été signé en septembre 2018 pour la période 2018-2022.

Cet établissement dispose actuellement de 36 places d’hébergement permanent dont 28 chambres individuelles et quatre chambres à deux lits. Il est totalement habilité à l’aide sociale à l’hébergement. Au titre de la prise en charge de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), le Département participe à hauteur de 92 872 € en 2019 pour 32 bénéficiaires de la Vienne. Au titre de l’Aide Sociale à l’Hébergement (ASH), cette participation s’élève à 77 380 €.

Des travaux de restructuration et d’agrandissement ont débuté en avril dernier pour une durée de 13 mois. L’EHPAD verra ainsi sa capacité augmenter de 10 places d’hébergement permanent. Ces travaux concernent principalement la création de 14 chambres à un lit (avec la suppression des quatre chambres doubles), l’agrandissement de la salle de restauration, l’amélioration de l’espace d’accueil des usagers et des espaces de vie, ainsi que l’aménagement des extérieurs avec la création d’un espace de détente et d’activité.

« Le Département participe à ce projet à hauteur de 100 000 € dont le coût global est évalué à 1 491 000 € » a précisé Bruno BELIN.