Raccordement du premier logement à la fibre optique de Vienne Numérique

Bruno BELIN, Président du Département, Alain FOUCHÉ, Sénateur de la Vienne, Conseiller départemental du canton de Chauvigny, Séverine SAINT-PÉ, Vice-présidente en charge de l’Aménagement Numérique, Présidente de Vienne Numérique, et Franck AUPETIT, Délégué Régional Orange, ont célébré le raccordement du premier client sur le réseau d’initiative publique Vienne Numérique. La fibre permet d’accéder à un Très Haut Débit d’au moins 10 fois supérieur à celui possible sur le cuivre et sans la contrainte de la baise des débits liés à la distance.

Les départements de la Vienne et des Deux-Sèvres se sont associés dans un groupement Poitou Numérique pour déployer la fibre dans les 20 communes les plus densément peuplées du Poitou, hors les zones Appel à Manifestation d’Intention d’Investissement (AMII) dans les agglomérations de Poitiers, Châtellerault et Niort, ainsi que sur 360 sites prioritaires tels que les zones industrielles, artisanales ou agricoles, les établissements de santé ou d’enseignement, et les sites touristiques.

Chauvigny est une des 10 communes de la Vienne concernées par l’arrivée de la fibre, au même titre que Loudun, Neuville de Poitou, Vivonne, Civray, Montmorillon, Saint-Pierre d’Exideuil, Vouillé, Saint Georges les Baillargeaux, Jaunay Marigny, et Dangé Saint-Romain.

« 80 % du territoire sera fibré et d’ici 2023. En 2025, la fibre sera partout dans la Vienne » a confirmé Bruno BELIN.

« Le groupement de commandes « Poitou Numérique » a confié à Orange et ses sous-traitants la construction et l’exploitation du réseau, avec l’objectif de créer près de 85 000 prises FttH (Fiber to the Home) dans les trois prochaines années dont plus de 30 000 pour la Vienne » a précisé Séverine SAINT-PÉ.

Ce sont les opérateurs nationaux (Bouygues, Free, Orange, SFR) qui commercialisent les services aux particuliers et aux entreprises en utilisant le réseau de Poitou Numérique. C’est auprès d’eux que l’habitant passe commande. Ce sont eux qui interviennent chez le client pour poser la prise, et c’est à eux que leurs clients s’adressent en cas de dysfonctionnement.

En ce qui concerne le secteur de Chauvigny, le déploiement de la fibre se réalise via à la création d’un Nœud de Raccordement Optique (NRO) et de 15 zones de sous-répartition optique matérialisées par une armoire de rue et une distribution (câbles et points de branchement), ainsi qu’un lien de transport qui raccorde l’armoire au NRO.

 

Entre le NRO et les points de terminaison optique dans les logements et locaux professionnels, les câbles à fibres optiques sont posés dans des canalisations souterraines, sur des poteaux ou en façades déjà existants sur l’essentiel du parcours.

Une fois le boîtier Point de Branchement posé et la fibre reliée en amont jusqu’au NRO, les opérateurs commerciaux pourront proposer et mettre en service des offres très haut débit auprès des habitants et des entreprises. Une fois que l’habitant aura passé une commande auprès de l’opérateur commercial de son choix, la dernière étape consistera pour cet opérateur commercial a poser un Point de Terminaison Optique (prise) dans son logement, et un câble de branchement jusqu’au Point de Branchement.

Sur le secteur de Chauvigny (représentant 4 569 prises et 15 armoires), les études et les travaux, débutés en 2019, seront finalisés début 2021. Les premières offres commerciales fibre sont proposées dès maintenant sur le quartier du Peuron. L’éligibilité se réalisera tout au long de 2020 et la complétude en 2021.

Les habitants pourront suivre l’arrivée progressive de la fibre et connaître leur date d’éligibilité sur le site www.vienne-numerique.fr. Ils pourront ainsi contacter l’opérateur de leur choix au plus vite pour bénéficier de tous les avantages du très haut débit.

« Le premier client Fibre d’Orange en Vienne sur ce réseau Poitou Numérique a été raccordé ce jour Chauvigny. Avec cette commercialisation, Orange confirme son engagement de mars 2019 d’être présent en tant que fournisseur d’accès Internet sur tous les réseaux d’initiative publique et de proposer ses offres au plus grand nombre, en zone rurale comme en zone urbaine » a conclu Franck AUPETIT.